Informations

Pourquoi la couleur rose réduit-elle l'agressivité ?

Pourquoi la couleur rose réduit-elle l'agressivité ?


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Selon cette page Wikipedia, une nuance de couleur rose connue sous le nom de "Baker-Miller_Pink" est connue pour réduire les comportements agressifs.

Y a-t-il une réaction biochimique responsable de cela?

Plus précisément, des hormones sont-elles responsables de cela?

Si oui, alors lesquels ?


Débardeur Ivre Rose

Le rose peut-il vous affaiblir ? Les cellules de prison roses créent-elles un effet calmant ? Est-il vrai que les vestiaires du football (ceux des équipes visiteuses/adversaires) sont peints d'une certaine nuance de rose pour affaiblir les joueurs ?

Oui et non! Voici les faits et quelques opinions :

Recherche - Baker Miller Rose

Avec l'aimable autorisation de Color Voodoo Publications © Tous droits réservés

L'un des exemples les plus intéressants d'effets de couleur est Baker-Miller Pink - R:255, G:145, B:175. Aussi connue sous le nom de "Drunk tank pink", cette couleur a été utilisée pour calmer les prisonniers violents dans les prisons.

Le Dr Alexander Schauss, Ph.D., directeur de l'Institut américain de recherche biosociale à Tacoma Washington, a été le premier à signaler la suppression des comportements de colère, d'antagonisme et d'anxiété chez les prisonniers : « Même si une personne essaie d'être en colère ou agressif en présence de rose, il ne peut pas. Les muscles cardiaques ne peuvent pas courir assez vite. C'est une couleur tranquillisante qui sape votre énergie. Même les daltoniens sont tranquillisés par les pièces roses. (1) Malgré ces effets puissants, il existe des preuves substantielles que ces réactions sont à court terme. Une fois que le corps revient à un état d'équilibre, un prisonnier peut régresser vers un état encore plus agité.
1. Morton Walker, The Power of Color, (New York, Avery Publishing Group, 1991), pp. 50-52

Mais il y a plus.

1. Des études ultérieures examinant l'influence de la couleur rose Baker-Miller sur le comportement ont donné des résultats contradictoires. Relier

2. Il n'y a aucune preuve que les réactions ont duré plus de 15 à 30 minutes.

3. Un gourou de la couleur (qui a mené les premières recherches sur les effets de ce rose) a posté ce qui suit sur le babillard de Color Matters :

Les sélections de couleurs faites pour les cellules de détention ont été faites à l'origine à la fin des années 1970 et au début des années 1980. Vous avez peut-être vu un gars sur "C'est incroyable" dans les années 1980, tenant de grandes feuilles de carton bleu puis rose, tandis que quelqu'un voyait combien de poids ses bras tendus pouvaient supporter. C'était plus la même chose. Il y a quand même quelques pièges.

    Ils ont un peu bâclé la couleur et en ont fait un rose grisâtre plutôt chaud. Psst : Alex. tu n'as pas bien choisi la couleur !

Un exemple? Il y a beaucoup de. En voici une traumatisante :
Une mère regarde passer une voiture rouge vif. Une seconde plus tard, son enfant est au sol, grièvement blessé, renversé par la voiture. L'enfant survit, mais le traumatisme est si instantané, si profond, que l'association de la femme entre le rouge vif et la perte horrible est à jamais enfouie dans sa psyché. Un lien s'est formé. Depuis lors, quand elle voit ce rouge vif, son cœur s'emballe et une peur intense la traverse. Elle rejette cette couleur et la retient. Est-ce que rouge vif = perte horrible alors? Pour elle, c'est le cas. Il s'agit d'un lien de boîtier spécial de forme unique. Mais pour vous, ou pour moi, ce même rouge vif pourrait signifier quelque chose de bien, un moment chaleureux de la Saint-Valentin, les belles lèvres d'un conjoint, peu importe. Le lien induit par la situation entre ce rouge vif et ce moment traumatisant de peur l'emporte sur toute réponse à la couleur qui pourrait autrement prévaloir. Ainsi, lorsque vous demandez : « . . quelles couleurs déclenchent un comportement agressif », une réponse peut être à portée de main, mais elle peut être accompagnée d'une myriade de mises en garde qui submergent une réponse par ailleurs simple. Mac

Est-il vrai que les vestiaires du football (ceux des équipes visiteuses/adversaires) sont peints d'une certaine nuance de rose pour affaiblir les joueurs ?

Le statut des vestiaires du foot rose aujourd'hui

L'entraîneur-chef associé de l'Université d'Hawaï, George Lumkin, était membre du personnel de 1991 qui a vu les vestiaires des visiteurs de l'Iowa et de l'État du Colorado peints en rose, pensant que la couleur rendait les joueurs passifs. Maintenant, le WAC a une règle selon laquelle le vestiaire d'une équipe visiteuse ne peut pas être peint d'une couleur différente de celle de l'équipe à domicile. En d'autres termes, il peut être rose, noir ou de n'importe quelle couleur de l'arc-en-ciel, à condition que les deux vestiaires soient de la même couleur.

Source : Honolulu Star Bulletin 24/10/99

Vous pourriez aussi être intéressé par:

Pourquoi le rose est-il associé aux filles ?
Trouvez les réponses sur La signification du rose


Pourquoi la couleur rose réduit-elle l'agressivité ? - La biologie

Quelle est la couleur rose qui apparaît lors du titrage du DCPIP et de l'acide ascorbique ? Pourquoi disparaît-il au bout de 15 secondes ?

Le DCPIP peut non seulement indiquer le potentiel redox, mais aussi le pH. Dans certaines conditions, il est rose à pH acide.

"Ce dosage tire parti du fait que l'acide ascorbique est un bon agent réducteur. Le colorant 2,6 dichlorophénol-indophénol (DCPIP) est bleu en base (DCPIP-) et rose en acide (DCPIPH) et la forme rose peut être réduite par l'acide ascorbique en une forme incolore (DCPIPH2).

(réaction 1) DCPIP - (bleu) + H + -> DCPIPH (rose)

(réaction 2) DCPIPH (rose) + Acide ascorbique -> DCPIPH2 (clair) + Déhydroascorbate

Si une goutte de colorant bleu DCPIP est ajoutée à une solution à faible pH (pH<4.0), elle deviendra rose (réaction 1). Si un donneur d'électrons approprié, tel que l'acide ascorbique, est présent dans cette solution, il deviendra incolore (réaction 2). Lorsque tout l'acide ascorbique de la solution a été oxydé en déhydroascorbate, plus aucun électron ne sera disponible pour réduire une goutte de DCPIPH à la forme incolore et la solution restera rose (la réaction 2 n'aura pas lieu). En supposant que l'acide ascorbique dans l'extrait est la seule substance qui réduira le colorant dans une solution à faible pH, alors la quantité d'acide ascorbique dans l'extrait peut être quantifiée en titrant dans une solution standard de colorant (DCPIP) jusqu'à ce que la solution acide reste rose."

Je suppose que le changement après 15 secondes est dû au fait que le DCPIP modifie ses propriétés dans la situation redox de votre titrage. Il peut y avoir une réaction avec l'oxygène de l'air (la réaction/le titrage doit être effectué en remuant seulement doucement à l'aide de l'embout de la seringue (?) dans lequel vous avez l'acide ascorbique, sinon vous obtiendrez plus d'oxygène que nécessaire en dissolvant dans le D'autre part, l'acide ascorbique peut se mélanger au reste du mélange réactionnel, ce qui modifiera les conditions pour qu'elles soient plus réductrices.

C'est donc le DCPIP qui change de couleur en conditions acides plutôt que de se décomposer. Je pense que le changement est réversible.


Pourquoi le rose pour les filles et le bleu pour les garçons ?

Le bleu est pour les garçons et le rose est pour les filles, nous dit-on. Mais ces normes de genre reflètent-elles une différence biologique inhérente entre les sexes, ou sont-elles culturellement construites ? Cela dépend de qui vous demandez.

Des décennies de recherches menées par l'historien de l'Université du Maryland, Jo Paoletti, suggèrent que jusqu'aux années 1950, le chaos régnait en ce qui concerne les couleurs de l'attirail pour bébé. "Il n'y avait pas de symbolisme de couleur de genre qui s'appliquait partout", a déclaré Paoletti à Life's Little Mysteries. Parce que les normes sociales du rose pour une fille et du bleu pour un garçon ne se sont établies qu'au cours du 20e siècle aux États-Unis, elles ne peuvent probablement pas provenir de différences évoluées entre les couleurs préférées des garçons et des filles, Paoletti a argumenté.

Les livres pour bébés, les annonces et les cartes de nouveaux bébés, les listes de cadeaux et les articles de journaux du début des années 1900 indiquent que le rose était tout aussi susceptible d'être associé aux bébés garçons qu'aux bébés filles. Par exemple, le numéro de juin 1918 du Infant's Department, un magazine spécialisé pour les fabricants de vêtements pour bébés, disait : « Il y a eu une grande diversité d'opinions sur ce sujet, mais la règle généralement acceptée est le rose pour le garçon et le bleu pour la fille La raison en est que le rose étant une couleur plus prononcée et plus forte, il convient mieux au garçon tandis que le bleu, qui est plus délicat et délicat, est plus joli pour la fille."

Mais cette tentative d'établir la règle pour les détaillants et les fabricants n'a clairement pas tenu. "Il y avait un tableau de 1927 dans Time Magazine où les grands magasins de différentes villes ont été contactés et ont demandé quelles couleurs ils utilisaient pour les garçons et les filles. Et c'était partout sur la carte", a déclaré Paoletti. Ce n'est qu'après la Seconde Guerre mondiale que la convention moderne (rose pour les filles, bleu pour les garçons) a commencé à dominer, et même ainsi, elle ne s'est "gelée" que dans les années 1980, a-t-elle déclaré.

Quant à savoir pourquoi les normes strictes de couleur-genre d'aujourd'hui s'installent, Philip Cohen, sociologue également à l'Université du Maryland, pense qu'elles sont essentiellement le résultat d'un stratagème marketing.

"Cela s'est produit à une époque où le marketing de masse faisait son apparition", a déclaré Cohen à Life's Little Mysteries. "Être 'genre normal' est très important pour nous, et en tant que technique de marketing, si les détaillants peuvent vous convaincre qu'être de genre normal signifie que vous devez acheter un certain produit &mdash cosmétiques, chirurgie plastique, vêtements bleus ou roses, etc. &mdash it a tout simplement du sens du point de vue de la production ou du marketing de masse », a écrit Cohen dans un e-mail.

Quant à savoir pourquoi un couple couleur-genre a fini par dominer le couple opposé, Paoletti soutient que la règle que nous utilisons aujourd'hui peut refléter l'influence de la mode française. La culture française traditionnelle associait le rose aux filles et le bleu aux garçons (alors que la culture allemande belge et catholique utilisait le contraire), et parce que la France a mis la mode au 20e siècle, leur tradition a prévalu.

Cependant, une nouvelle lettre publiée le 21 juillet dans les Archives of Sexual Behavior remet en question cette histoire d'origine rose pour les filles et bleue pour les garçons largement acceptée.

Recherche de livres Google

Marco Del Guidice, sociologue à l'Université de Turin en Italie, dit qu'une simple recherche de tous les livres publiés aux États-Unis entre 1880 et 1980, qui ont été scannés par Google, suggère que le rose était associé aux filles et le bleu aux garçons. pendant tout ce temps. À l'aide du programme Google Ngram, il a recherché les expressions « bleu pour les garçons », « rose pour les filles », « bleu pour les filles, « rose pour les garçons », ainsi que les versions au singulier « bleu pour un garçon », etc. Les règles que nous respectons (bleu pour les garçons et rose pour les filles) sont apparues dans les livres à partir de 1880, devenant de plus en plus courantes au fil du temps, mais les règles opposées (rose pour les garçons et bleu pour les filles) ne sont pas apparues dans la recherche de livres du tout.

"Le rose semble être une couleur féminine au moins depuis la fin du XIXe siècle", a écrit Del Guidice dans un e-mail. "En résumé, lorsqu'il est inspecté de près, l'inversion du codage du genre rose-bleu montre de nombreux signes avant-coureurs d'une" légende urbaine "scientifique, une légende urbaine qui a réussi d'une manière ou d'une autre à s'infiltrer dans la littérature évaluée par des pairs." [Nos légendes urbaines préférées démystifiées]

Si le rose a toujours été féminin et le bleu masculin, cela permet la possibilité que ces associations genre-couleur aient une base dans la biologie humaine. Les filles préfèrent-elles intrinsèquement le rose et les garçons préfèrent-ils intrinsèquement le bleu ? Personne ne le sait, a déclaré Del Guidice. "Je parie que la réponse impliquera une interaction entre la culture et la biologie. Par exemple, en 2007, une étude a trouvé des preuves que les hommes et les femmes peuvent être sensibles à différentes régions du spectre des couleurs, mais les explications qui ont été proposées sont toujours très spéculatif et laisse beaucoup à désirer. Je pense que c'est une question absolument fascinante."

Cependant, a ajouté Del Guidice, les gens ont cessé d'étudier s'il existait une base biologique pour les associations genre-couleur, car il semblait évident qu'il ne pouvait y en avoir, à la lumière de ce qu'il appelle la "légende urbaine" que les associations n'ont formée que récemment. [Votre couleur rouge pourrait vraiment être mon bleu]

Aller et retour

Paoletti dit que la recherche de livres de Del Guidice a tout simplement manqué la plupart des représentations visuelles des associations mixtes couleur-genre qu'elle a observées. "Je n'aurais jamais pensé à faire une recherche de mots pour étudier quelque chose de visuel", a-t-elle déclaré. Il n'en reste pas moins que l'attirail pour bébé du début du 20e siècle ne suivait aucune norme en matière d'associations genre-couleur. Une confusion reflétée dans les articles de magazines trouvés par Paoletti.

Cohen ajoute que malgré les résultats de recherche de livres de Del Guidice, toutes les autres preuves indiquent qu'aujourd'hui, nous différencions les enfants par sexe beaucoup plus qu'il y a 150 ans, lorsque les bébés des deux sexes étaient généralement vêtus de robes blanches. Le renforcement récent des associations genre-couleur doit être culturel, soutient-il, laissant peu de place à l'idée que chaque sexe a développé sa propre préférence de couleur. "Si vous n'avez pas de raison solide pour laquelle l'évolution aurait dicté ceci et cela, si vous n'avez pas de base biologique pour cette préférence, alors vous ne faites que l'inventer", a-t-il déclaré.

Le débat sur la façon dont, exactement, nous sommes arrivés au point où quelque chose d'aussi impartial que la couleur rose semble imprégné de féminité, fera probablement rage dans les pages des revues universitaires. En attendant, il nous reste à réfléchir à la vérité étrange qu'il y a tout juste un siècle, un magazine affirmait, "la règle généralement acceptée est le rose pour le garçon et le bleu pour la fille".

Cette histoire a été fournie par Life's Little Mysteries, un site frère de LiveScience. Suivez Natalie Wolchover sur Twitter @nattyover ou Life's Little Mysteries @llmysteries. Nous sommes également sur Facebook et Google+.


Si vous souffrez de conjonctivite, vous pouvez aider à limiter sa propagation à d'autres personnes en suivant ces étapes :

  • Lavez-vous souvent les mains à l'eau tiède et au savon pendant au moins 20 secondes. Lavez-les particulièrement bien avant et après le nettoyage ou l'application de gouttes oculaires ou de pommade sur votre œil infecté. Si du savon et de l'eau ne sont pas disponibles, utilisez un désinfectant pour les mains à base d'alcool contenant au moins 60 % d'alcool pour vous laver les mains. (Voir le site Web du CDC, Clean Hands Save Lives! pour obtenir des conseils sur un bon lavage des mains.)
  • Évitez de toucher ou de vous frotter les yeux. Cela peut aggraver la maladie ou la propager à votre autre œil.
  • Avec des mains propres, lavez tout écoulement autour de vos yeux plusieurs fois par jour à l'aide d'un gant de toilette propre et humide ou d'un coton frais. Jetez les boules de coton après utilisation et lavez les débarbouillettes usagées avec de l'eau chaude et du détergent, puis lavez-vous à nouveau les mains avec du savon et de l'eau tiède.
  • N'utilisez pas le même distributeur/flacon de gouttes ophtalmiques pour vos yeux infectés et non infectés.
  • Lavez les taies d'oreiller, les draps, les débarbouillettes et les serviettes souvent à l'eau chaude et au détergent, lavez-vous les mains après avoir manipulé de tels articles.
  • Arrêtez de porter des lentilles de contact jusqu'à ce que votre ophtalmologiste vous dise que vous pouvez recommencer à les porter.
  • Nettoyez les lunettes, en faisant attention à ne pas contaminer les objets (comme les essuie-mains) qui pourraient être partagés par d'autres personnes.
  • Nettoyez, rangez et remplacez vos lentilles de contact selon les instructions de votre ophtalmologiste.
  • Ne partagez pas d'objets personnels, tels que des oreillers, des débarbouillettes, des serviettes, des gouttes pour les yeux, du maquillage pour les yeux ou le visage, des pinceaux à maquillage, des lentilles de contact, des étuis de rangement pour lentilles de contact ou des lunettes.
  • N'utilisez pas les piscines.

Si vous êtes autour d'une personne atteinte de conjonctivite

Si vous côtoyez une personne atteinte de conjonctivite, vous pouvez réduire votre risque d'infection en suivant ces étapes :

  • Lavez-vous souvent les mains à l'eau tiède et au savon pendant au moins 20 secondes. Si du savon et de l'eau chaude ne sont pas disponibles, utilisez un désinfectant pour les mains à base d'alcool contenant au moins 60 % d'alcool pour vous laver les mains. (Voir le site Web du CDC, Clean Hands Save Lives! pour obtenir des conseils sur un bon lavage des mains.)
  • Lavez-vous les mains après un contact avec une personne infectée ou des objets qu'elle utilise, par exemple, lavez-vous les mains après avoir appliqué des gouttes oculaires ou une pommade sur les yeux d'une personne infectée ou après avoir mis son linge de lit dans la machine à laver.
  • Évitez de vous toucher les yeux avec des mains non lavées.
  • Ne partagez pas les articles utilisés par une personne infectée, par exemple, ne partagez pas les oreillers, les débarbouillettes, les serviettes, les gouttes pour les yeux, le maquillage pour les yeux ou le visage, les pinceaux à maquillage, les lentilles de contact, les étuis de rangement pour lentilles de contact ou les lunettes.

Éviter de retomber malade

De plus, si vous souffrez de conjonctivite, vous pouvez prendre certaines mesures pour éviter une réinfection une fois l'infection disparue :

  • Jetez et remplacez tout maquillage pour les yeux ou le visage ou les pinceaux de maquillage que vous avez utilisés pendant l'infection.
  • Jetez les lentilles de contact jetables et les étuis que vous avez utilisés pendant que vos yeux étaient infectés.
  • Jetez les solutions pour lentilles de contact que vous avez utilisées pendant que vos yeux étaient infectés.
  • Nettoyer les lentilles à port prolongé comme indiqué.
  • Nettoyez les lunettes et les étuis que vous avez utilisés pendant l'infection.

Les vaccins peuvent prévenir certaines infections associées à la conjonctivite

Il n'existe pas de vaccin qui prévienne tous les types de conjonctivite. Cependant, il existe des vaccins pour se protéger contre certaines maladies virales et bactériennes associées à la conjonctivite :

La conjonctivite causée par des allergènes ou des irritants n'est pas contagieuse à moins qu'une infection virale ou bactérienne secondaire ne se développe.


Qu'est-ce que le slime rose dans ma salle de bain ?

Si vous avez déjà remarqué la formation de boue rose ou de résidus autour de votre évier ou de votre douche, le long du bord de vos toilettes ou même à l'intérieur du bol d'eau de votre animal, vous n'êtes pas seul. En fait, c'est un très problème commun, mais facilement mal compris. Voici comment identifier et traiter Serratia marcescens.

Alors que la « vase rose » fait référence à une autre chose grossière dans le monde de l'alimentation, c'est aussi un problème désagréable pour la plomberie domestique. Alors c'est quoi?

Ce n'est pas réellement un contaminant de l'eau, mais un contaminant de la qualité de l'air.

Nous sommes là pour aider à faire la lumière sur le slime rose, comme nous le demandons :

Qu'est-ce que le slime rose dans ma salle de bain ?

La plus grande idée fausse entourant le slime rose est qu'il est causé par une moisissure. Ce n'est pas.

Malheureusement, c'est quelque chose de plus difficile à éliminer. Le slime rose est le plus souvent causé par un bactérie en suspension dans l'air appelé Serratia marcescens. Présent dans le monde entier, S. marcescens se développe particulièrement bien dans les environnements humides. Les bactéries se développent bien sur des matériaux contenant du phosphore ou des corps gras (comme les excréments dans la cuvette des toilettes ou les résidus de savon dans la douche) – ce qui fait de votre salle de bain son environnement idéal.

Étant donné que Serratia marcescens forme un biofilm rose/rouge à température ambiante, il est également facilement confondu avec un problème de qualité de l'eau lié au fer dans l'eau.

Cela nous amène à une autre idée fausse commune : les équipements de traitement de l'eau peuvent aider. Serratia marcescens transporte par air , pas par l'eau, donc les filtres à eau n'aideront probablement pas à résoudre le problème.

Cela nous amène à notre question suivante : « Si c'est dans l'air, comment puis-je me débarrasser de Serratia marcescens ? »

Comment se débarrasser de Serratia Marcescens ?

Le nom du jeu quand il s'agit de slime rose et de S. marcescens est la «gestion» plutôt que l'élimination. Malheureusement, peu importe combien vous nettoyez, l'abondance de cette bactérie en suspension dans l'air rend très difficile l'élimination de sa bave rose.

Quelle est la meilleure façon de traiter le slime rose?

Les mesures que vous pouvez prendre pour réduire la quantité de boue rose qui apparaît dans votre salle de bain sont :

  • Aérer la pièce pendant et après une douche pendant au moins 30 minutes
  • Utilisez un vaporisateur ou une raclette après la douche pour éliminer les résidus de savon dans votre douche et votre baignoire
  • Limitez la quantité d'humidité et d'écume de savon que vous laissez sur les surfaces

Si vous êtes déjà confronté à la nuisance du slime rose, voici comment vous pouvez « vous en débarrasser » :

  1. Préparez une solution composée d'une part de vinaigre et d'une part d'eau.
  2. Vaporisez le mélange sur la bave rose qui a déjà laissé sa marque.
  3. Laisser tremper 10 minutes.
  4. Frotter les bactéries.

Attention cependant : il est très probable que le slime rose repousse. Ce n'est peut-être qu'une question de semaines avant qu'il ne réapparaisse.

Quelques autres choses à noter : la bactérie Serratia ne survivra pas aussi bien dans l'eau potable chlorée. Cependant, comme le chlore est un composé volatil, si l'eau reste suffisamment longtemps pour que le chlore résiduel se dissipe (c'est-à-dire dans les toilettes ou sur un rideau de douche), la boue rose peut se développer.

Les personnes qui éliminent le chlore de leur eau à l'aide d'un filtre à charbon actif sont donc plus susceptibles de rencontrer du slime rose.

De plus, de plus en plus de personnes indiquent que le problème survient pendant les mois d'été, lorsque les températures et l'humidité sont plus élevées. Cela est encore plus vrai si les fenêtres sont laissées ouvertes pendant une période prolongée. Étant donné que Serratia marcescens peut être agité pendant les travaux de jardinage ou de construction, il est fortement recommandé de prendre des précautions supplémentaires pour garder les fenêtres fermées pendant ces périodes.

Serratia marcescens est-il dangereux ?

Alors que la mauvaise nouvelle est qu'il est presque impossible à éliminer, ces anneaux roses et visqueux sont inoffensifs (sauf si vous êtes dans extrêmement mauvaise santé).

Alors que dans de très rares cas, Serratia marcescens a été mortelle – pour la plupart des gens, Serratia marcescens ne pose presque aucun risque pour la santé. Les histoires d'horreur effrayantes de boue rose trouvées sur Internet sont principalement liées à des infections nosocomiales (qui peuvent survenir si le système immunitaire du patient est gravement compromis et que les bactéries pénètrent dans des parties du corps qui devraient être stériles, comme les poumons, sang ou cerveau).

Remarque intéressante :

Bien que les recherches sur Google puissent vous faire penser que Serratia marcescens est un cauchemar médical, cela devient en fait plus intéressant.

Le pigment rouge produit par la bactérie (appelé prodigiosine ) ont été suggérés pour avoir des propriétés anticancéreuses. La nature exacte de son interaction avec les cellules malignes n'est pas claire et le sujet est encore à l'étude ,


Je vois rouge

Imaginons un instant que six sextuplés féminins identiques de 23 ans sont nés et ont grandi dans une ville isolée des États-Unis. La ville est trop petite pour fournir six célibataires masculins éligibles, alors les femmes publient leurs photos sur un site de rencontres en ligne à l'échelle nationale. Leurs photos sont presque identiques, mais les femmes se distinguent par le port de six tee-shirts unis de couleurs différentes. Sur la seule base de leurs photos de profil, vous pourriez vous attendre à ce qu'ils suscitent un intérêt similaire, mais vous vous tromperiez profondément.

Les humains avaient perfectionné la pratique de la parade nuptiale depuis des millénaires lorsque Gary Kremen a jeté une clé dans les travaux. Kremen a lancé Match.com, le premier site de rencontres en ligne au monde, en janvier 1995. Match a démocratisé le monde des rencontres, donnant aux chercheurs de relations timides, nerveux et grinçants une chance de briller dans un jeu autrefois monopolisé par les mâles alpha et le bar. chambre Casanovas. Contrairement au monde trépidant des rencontres en face à face, les dateurs en ligne ont tout le temps de choisir des photos flatteuses, d'affiner leur profil et de rédiger des messages personnels. Mais alors que les règles du jeu sont plus équitables qu'auparavant, cela implique toujours de maîtriser des règles tacites qui donnent à certaines personnes des avantages par rapport à d'autres.

Selon Christian Rudder d'OkTrends, le site de recherche aujourd'hui disparu d'OkCupid, 32 % de tous les messages reçus pour la première fois attirent une réponse. En d'autres termes, deux messages initiaux sur trois sont accueillis par le silence. Mais les taux de réponse varient considérablement en fonction de quelques choix de mots critiques. Netspeak est généralement désastreux (le taux de réponse pour les messages comportant « ur », « r » et « u » est inférieur à 10 %), tandis que près de 50 % de tous les messages personnalisés qui comportent « vous mentionnez » ou « remarqué que » gagnent une réponse. Le "salut" sans but et sans engagement obtient une réponse dans 23% des cas, tandis que les messages comportant la question directe "comment ça va?" attirer un taux de réponse de 53 pour cent. Bien sûr, les personnes qui élaborent ces divers messages d'introduction diffèrent également sur d'autres dimensions, mais ces chiffres montrent à quel point les résultats des rencontres en ligne peuvent être inconstants.

Mais pendant que les gens travaillent sur leurs messages personnels, un autre facteur critique passe inaperçu. Il y a plusieurs années, Andrew Elliot, professeur à l'Université de Rochester, et ses collègues ont commencé par demander à des étudiants hétérosexuels masculins de passer cinq secondes à regarder la photo d'une jeune inconnue et d'évaluer son attrait sur une échelle allant de 1 ( pas du tout attrayant) à 9 (extrêmement attrayant). Tous les étudiants de premier cycle ont vu la même femme porter les mêmes vêtements, mais les expérimentateurs ont changé au hasard la couleur de la bordure épaisse qui encadrait la photo, en alternant entre blanc, rouge, bleu et vert.

Les psychologues savent certaines choses sur la couleur : le bleu est la couleur la plus populaire au monde, le noir est associé à l'élégance, à la richesse, au pouvoir et à la force, le vert apaise et calme, et le rouge est la couleur de l'amour et de la romance. Mais Elliot et ses collègues essayaient de déterminer si la couleur peut réellement changer l'attrait d'une personne.

Sur cinq expériences, les résultats étaient toujours les mêmes. Les étudiants de premier cycle masculins qui ont évalué la photo bordée de rouge, ont trouvé la femme plus attirante, étaient plus intéressés à lui demander un rendez-vous et prêts à dépenser plus d'argent pendant le rendez-vous. Les chercheurs ont également pris soin de montrer que l'effet était spécifiquement lié à l'intérêt sexuel. Ils ont montré, par exemple, que lorsque les femmes hétérosexuelles évaluaient l'attractivité de la même étrangère, elles n'étaient pas influencées par la couleur de la frontière. De plus, les hommes ne pensaient pas que la femme aux bordures rouges était plus sympathique, gentille ou intelligente, mais seulement qu'elle était plus attirante et sexuellement attrayante.

Photos avec l'aimable autorisation d'American Apparel

Nicolas Gueguen, psychologue à l'Université de Bretagne Sud dans le nord-ouest de la France, n'était pas satisfait des seules études de laboratoire, il a donc déplacé son enquête sur le terrain, pour voir si ces résultats de laboratoire s'appliquaient également dans le monde réel.* Gueguen embauché cinq brunes âgées de 19 à 22 ans pour se faire passer pour des auto-stoppeuses. Les femmes portaient un jean, des baskets et un t-shirt de couleur unie moulant, un peu comme la chemise portée par les sextuplés fictifs. À tour de rôle au cours d'une série de beaux jours d'été, chacun se tenait au bord de la route près d'une célèbre péninsule de Bretagne et a tendu son pouce pour montrer qu'elle essayait de faire du stop. Lorsque 80 voitures sont passées, la femme s'est retirée et a changé de t-shirt, choisissant au hasard dans un menu de noir, blanc, rouge, jaune, bleu et vert. (Deux observateurs ont surveillé la situation à l'abri des regards pour s'assurer que les femmes étaient en sécurité.)

Plusieurs jours et 4 800 automobilistes de passage plus tard, Gueguen est revenu au labo. Comme les femmes de l'étude d'Elliot, les automobilistes de Gueguen n'étaient pas influencées par la couleur des T-shirts des auto-stoppeurs - elles étaient tout aussi susceptibles de s'arrêter lorsque les femmes portaient du rouge que lorsqu'elles portaient l'une des autres couleurs. En revanche, les automobilistes masculins étaient beaucoup plus perspicaces, s'arrêtant environ 12 à 15 % du temps, sauf lorsque les femmes portaient des T-shirts rouges, lorsqu'elles s'arrêtaient 21 % du temps. Comme les étudiants masculins de l'étude en laboratoire d'Elliot, les automobilistes masculins préféraient les femmes en rouge.

Deux ans plus tard, Gueguen et sa collègue Céline Jacob renouvellent l'expérience auprès des dateurs en ligne. Au cours d'une période de neuf mois, 64 femmes qui cherchaient à rencontrer un homme ont accepté de publier leurs photos sur un site de rencontre en ligne. Gueguen et Jacob ont utilisé un logiciel numérique pour créer six photos pour chaque femme, identiques à l'exception de la couleur de leurs T-shirts. Toutes les deux semaines, ils ont fait pivoter l'image sur le site Web et ont demandé aux femmes de compter combien d'hommes les ont contactées. Comme pour l'expérience de pensée artificielle des sextuplés, six femmes d'apparence identique (à part la couleur de leurs t-shirts) se disputaient efficacement l'attention de milliers de prétendants masculins. Tout comme les auto-stoppeuses, ces femmes ont reçu beaucoup plus d'e-mails lorsqu'elles portaient des T-shirts rouges. Vingt et un pour cent de leurs e-mails sont arrivés lorsqu'ils portaient du rouge, tandis que les autres couleurs (noir, blanc, jaune, vert et bleu) ont attiré 14 à 17 pour cent du total.

Pourquoi le rouge l'emporte-t-il sur les autres couleurs dans le jeu d'accouplement ? Il y a au moins deux raisons possibles, l'une plus convaincante que l'autre. La raison la plus faible est que nous avons été conditionnés à associer le rouge à l'amour, à la passion et à la romance. Le rouge est la couleur des cœurs et des roses, des rouges à lèvres et rouges, des quartiers sexuels et des femmes fatales, et la lettre "a" qui annonçait le passé adultère de Hester Prynne dans Nathaniel Hawthorne lettre écarlate. Mais d'où vient cette association ? Pourquoi le jaune, le noir, le bleu ou le vert ne sont-ils pas associés à l'amour ? L'origine ultime du passé romantique du rouge reflète probablement la deuxième raison : les animaux, des humains aux babouins en passant par les pinsons, rougissent lorsqu'ils sont sexuellement réceptifs. La peau d'une femme a tendance à rougir à l'approche de l'ovulation, puis s'éclaircit pendant le milieu infertile de son cycle menstruel. L'afflux de sang qui accompagne le flirt rougit également le visage, le cou et le haut de la poitrine, renforçant le lien entre la rougeur et la réceptivité sexuelle. La bonne nouvelle pour les hommes est que les vêtements rouges les rendent également plus attrayants (les hommes rougissent également lorsqu'ils sont sexuellement excités), et que les gens à travers le monde, des États-Unis à la Chine en passant par l'Allemagne, montrent la même préférence pour le rouge. copains vêtus. Étant donné que l'effet ne se limite pas à une seule culture ou espèce et disparaît lorsque les femmes évaluées sont post-ménopausées (et donc plus fertiles), il est prudent de supposer que la biologie animale explique au moins une partie de l'effet.

Les couleurs influencent également nos jugements dans d'autres contextes. À la fin des années 1980, Mark Frank et Tom Gilovich ont analysé les dossiers de pénalités de 21 équipes de la Ligue nationale de hockey et de 28 équipes de la Ligue nationale de football. Cinq équipes de chaque ligue portaient principalement des uniformes noirs, et comme le noir est associé au mal et à l'agression, les chercheurs ont découvert que ces équipes étaient appelées à subir plus de pénalités que leurs homologues plus légères. À la fin des années 1970, les Penguins de Pittsburgh et les Canucks de Vancouver ont échangé leurs uniformes non noirs de la LNH contre des uniformes noirs et ont presque immédiatement commencé à concéder plus de pénalités. Frank et Gilovich ont également montré que les étudiants se comportaient de manière plus agressive lorsqu'ils portaient des uniformes noirs et pensaient que les autres étudiants étaient plus agressifs lorsqu'ils portaient également du noir.

Photos avec l'aimable autorisation d'American Apparel

À l'autre extrémité du spectre, les chercheurs se sont emparés d'une couleur rose vif à la fin des années 1970 qui semblait calmer les prisonniers agressifs. Gene Baker et Ron Miller, deux officiers de marine dans un centre correctionnel de Seattle ont remarqué avec frustration que les détenus agressifs étaient tout aussi violents après s'être refroidis en isolement cellulaire. Le psychologue Alex Schauss a proposé aux policiers une nouvelle solution. Dans une série d'expériences, Schauss a découvert que les jeunes hommes en bonne santé étaient plus faibles après avoir regardé une feuille de carton rose chewing-gum. Baker et Miller ont suivi la suggestion et ont peint l'intérieur de l'une de leurs cellules de détention avec la teinte rose vif. Selon la légende, les détenus entraient dans la cellule en colère mais en ressortaient 15 minutes plus tard apaisés et détendus. L'établissement a normalement vu des dizaines d'incidents agressifs, mais pas un seul détenu qui a passé du temps dans la cellule de détention rose ne s'est comporté violemment au cours de la période de neuf mois qui a suivi. L'effet a brièvement infiltré la culture populaire, et les entraîneurs de football de l'État du Colorado et de l'Université de l'Iowa ont commencé à peindre les vestiaires de leurs visiteurs avec la même couleur rose, dans l'espoir d'affaiblir leurs adversaires. Des conférences d'athlétisme locales sont finalement intervenues, exigeant intelligemment que la maison et les vestiaires des visiteurs soient décorés à l'identique. La célèbre nuance de rose, affectueusement connue sous le nom de rose Baker-Miller ou Drunk Tank Pink, a de nombreux détracteurs, mais Schauss et ses partisans soutiennent que les effets de la couleur sont réels.

Black and red and pink have a remarkable capacity to shape our thoughts, feelings, and behaviors in contexts that defy belief. It seems crazy to suggest that the same person can be luckier in love because she wears a red T-shirt, that the same football player becomes more aggressive when he dons a black uniform, and that strongmen become weak in the presence of pink paint—but, at least as far as experimental evidence goes, those effects are real. And of course colors aren’t the only incidental features of the world around us that influence how we think, feel, and behave. What these examples show is that a huge part of our mental lives goes on, like the proverbial iceberg, below the surface of conscious awareness—something to think about the next time you compete for love in the over-populated waters of Match.com, OkCupid, and eHarmony.

Correction, March 22, 2013: This article originally misstated the location of the University of Southern Brittany. It is in north-western France, not north-eastern France. (Return to the corrected sentence.)


Agar Diffusion experiment

The time it took for the color of different sized agar cubes containing phenolphthalein to turn pink in the presence of a basic solution (sodium hydroxide) is recorded in the table below:

Size of agar cube (cm) Time it took for agar cube to turn pink when placed in 0.1M NaOH (seconds) ± 0.01s
Trial 1 Trial 2 Trial 3 Trial 4 Trial 5
1 x 1 x 1 10.12 9.97 10.86 13.01 13.35
2 x 2 x 1 30.55 32.85 37.64 38.49 40.24
3 x 3 x 1 49.78 52.24 54.83 58.33 60.17

  • The agar block from which the agar cubes were cut from had differing thickness. The edges of the block were curved downwards and lower than the center of the block.
  • The top part of the agar block was noticeably rougher than the bottom part of the agar block.
  • When placed in 0.1M NaOH, the colorless agar cubes turned to a pink color due to the presence of phenolphthalein in the agar cubes.
  • Smaller agar cubes on average turned pink faster than larger agar cubes.
  • The outer part of the agar cube almost instantaneously tuned pink, while the inner area of the cube took longer to turn pink.
  • There seems to be a trend in increasing times for the agar cube to turn pink as the trials progress. From the first to fifth trial, the time it took for the agar cube to turn pink increased on all three sizes.

The volume of the agar cube can be calculated with the formula where is the length, width, and height, respectively.

Sample calculation for volume of 1 cm x 1 cm x 1 cm agar cube:

The surface area of the agar cube can also be calculated by the formula where the length, width and height of the rectangular cuboid is , respectively.

Sample calculation for surface area of 1 cm x 1 cm x 1 cm agar cube:

We can combine the values calculated for volume and surface area per agar cube size into a table, like so:

Size of agar cube (cm) Surface area of agar cube (cm 2 ) Volume of agar cube (cm 3 )
1 x 1 x 1 6 1
2 x 2 x 1 16 4
3 x 3 x 1 30 9

The surface area to volume ratio can be calculated by dividing the surface area by the volume. The surface area to volume ratio can be left as a ratio, or as a whole number which will aid in graphing it.

Sample calculation for surface area to volume ratio of 1 cm x 1 cm x 1 cm agar cube:

Compiling the surface area, volume, and surface area to volume ratio values for each agar cube size into a single table:

Size of agar cube (cm) Surface area of agar cube (cm 2 ) Volume of agar cube (cm 3 ) Surface area to volume ratio (expressed as a value)
1 x 1 x 1 6 1 6
2 x 2 x 1 16 4 4
3 x 3 x 1 30 9 3.33

There is a decreasing trend of surface area to volume as the size of the agar cube increases. The 1 x 1 x 1 agar cube has the highest surface area to volume ratio while the 3 x 3 x 1 agar cube has the lowest surface area to volume ratio. As the size of the agar cube increases, both the surface area and volume directly increase, but the volume increases at a higher factor than the surface area, leading to a lower surface area to volume ratio as the size of the agar cube increases.

The mean average time it took for agar cube to turn pink when placed in sodium hydroxide can also be calculated by adding all five trials and dividing by five.

Sample calculation for average reaction time of 1 cm x 1 cm x 1 cm agar cube:

Doing the same for all agar cube sizes:

Size of agar cube (cm) Average reaction time (seconds)
1 x 1 x 1 11.46
2 x 2 x 1 35.95
3 x 3 x 1 55.07

The standard deviation is calculated using the following formula:

The standard deviation measures how spread out the values are, or how much the values deviate from the mean. A lower standard deviation would mean that the data is more precise while a higher standard deviation would mean that the data is less precise. It is difficult to manually compute for the standard deviation, therefore a software, Microsoft Excel, is used instead.

The values for the standard deviation are shown below:

Size of agar cube (cm) Standard deviation
1 x 1 x 1 1.61
2 x 2 x 1 4.08
3 x 3 x 1 4.26

Compiling the mean average time, surface area to volume, and standard deviation values for all three sizes of agar cubes into one table:

Size of agar cube (cm) Average reaction time (seconds) Surface area to volume ratio Standard deviation
1 x 1 x 1 11.46 6 1.61
2 x 2 x 1 35.95 4 4.08
3 x 3 x 1 55.07 3.33 4.26

Graphing average reaction time against surface area to volume ratio, using the standard deviation for error bars:

The line of best fit used is linear, and is sloping downwards, indicating a negative relationship between surface area to volume ratio and average reaction time.

A similar graph with an exponential line of best fit seems to fit the points better, indicating that the relationship is not perfectly linear.

To assess the relationship between average reaction time and surface area to volume ratio, Microsoft Excel was used to calculate the correlation coefficient, which was found to be -0.98. Correlation coefficients have values from -1 to +1, and +1 indicates the strongest possible positive correlation while -1 indicates the strongest possible negative correlation.

Size of agar cube (cm) Average reaction time (seconds) Surface area to volume ratio Correlation coefficient
1 x 1 x 1 11.46 6 -0.98
2 x 2 x 1 35.95 4
3 x 3 x 1 55.07 3.33

The correlation coefficient suggests a strong negative correlation between average reaction time and surface area to volume ratio but does not imply causation.

The data gathered this experiment shows that there is a direct relationship between surface area to volume ratio and the time it takes for the agar cube containing phenolphthalein to turn pink in the sodium hydroxide (NaOH) solution. A larger surface area to volume ratio results in a shorter time before the agar cube turns pink, while a smaller surface area to volume ratio results in a longer time before the agar cube turns pink. This is clearly seen in the graph where surface area to volume ratio is plotted against the average reaction time. The points show a downward trend, as indicated by the downward sloping line of best fit. This shows that there is a negative correlation with reaction rate and surface area to volume ratio. Larger agar cube sizes also result in lower surface area to volume ratios, as when size increases, the surface area increases by a lower factor when compared against the increase in volume, thus reducing surface area to volume ratio. Therefore, the size of the agar cube also has a direct positive correlation with the time it takes for the agar cube to turn pink. The correlation coefficient was also calculated in order to verify the relationship between surface area to volume ratio and the reaction time. The correlation coefficient was found to be -0.98, indicating a strong negative correlation between surface area to volume ratio and average reaction time.

Correlation, however, does not imply causation. While there the data supports a strong negative correlation between surface area to volume ratio and average reaction time, it alone does not imply causation. What supports the hypothesis that higher surface area to volume ratio causes lower reaction time for the agar cube to turn pink is that the experiment was done in a controlled manner. Only a single independent variable was being changed (size of agar cube, and thus, surface area to volume ratio). Other factors were kept constant throughout the entire experiment. Therefore, what caused the dependent variable to change (reaction time for the agar cube to turn pink) must have been the surface area to volume ratio.

Thus, the hypothesis that surface area to volume ratio affects the time it takes for the agar cube to turn pink due to diffusion of sodium hydroxide (NaOH) can be accepted as true. There is a general trend of decreasing reaction time as the surface area to volume ratio increases, showing a negative correlation between surface area to volume ratio and reaction time.

Limitation of experimental design:

The standard deviation values for the 2 x 2 x 1 cm and 3 x 3 x 1 cm agar cubes were both calculated to be relatively high at 4.08 and 4.26, respectively, compared to 1.61 for the 1 x 1 x 1 cm agar cube. The standard deviation was then included in the graph for surface area to volume ratio and reaction time as error bars, showing how the data collected is not perfectly precise. The variation in the reaction time measured can come from various sources of systematic and random errors.

One systematic error is that the sodium hydroxide solution was constantly reused for the same agar cube size for five trials. The agar cubes containing phenolphthalein reacts with sodium hydroxide molecules, thus decreasing the concentration of sodium hydroxide in the solution after each trial. Lower concentrations of sodium hydroxide are another factor of the time it takes for the agar cube to turn pink, as higher concentrations lower the reaction time due to the collision theory, which states that as the number of molecules of reactants increases, the higher the chance of a successful collision leading to a reaction. This can be seen in the general increasing trend of reaction time from trial one to trial five for all agar cube sizes. The difference is much more noticeable in the larger agar cube sizes as larger agar cubes react with more sodium hydroxide and decrease the concentration of sodium hydroxide more than the smaller agar cubes. This is also evidenced by the higher standard deviation values for the larger agar cube sizes.

There is also a random error in the form of the uncertainty in the agar cube sizes when cut. It is difficult to cut perfectly sized agar cubes therefore, the actual agar cubes will have varying sizes rather than uniform ones. The actual size and surface area to volume ratio of the agar cube may be different from what it should be. Again, this increases the errors in the experiment and leads to a higher standard deviation.

Another random error is the stopping the reaction time based on color of the agar cube. The color pink is very subjective one may judge the reaction to be done while another may deem it unfinished. The reaction can also be half complete only while the agar cube is already light pink. The distinction between the pink color of an agar cube that has finished reacting and the pink color of an agar cube that is still unfinished is not clear. The inner portion of the agar cube may also still be white while only the outer portion is pink as the molecules of sodium hydroxide take time to diffuse into the inner portions. Stopping the reaction time and measuring the rate of diffusion of sodium hydroxide into the agar cube through only color observations therefore is not precise or accurate.

Suggestions for Improvement:

In order to decrease the effects of decreasing concentration of sodium hydroxide after each trial, a new solution of 0.1M sodium hydroxide can be used for each trial, to ensure that each solution would have the same concentration of sodium hydroxide. This would lessen the standard deviation and would increase the precision of the results. For the uncertainty regarding when to stop the reaction time, a pH meter can be used instead of relying on the color change. The agar cube containing phenolphthalein reactants with and decreases the concentration of sodium hydroxide. The resulting change in pH level can be more accurately be measured with a pH meter, instead of relying on color change.

To accurately cut the agar cubes into the desired shape, a cookie cutter with the desired dimensions may be used. This will ensure that all agar cubes will have uniform shape and that the edges are flat and perpendicular and not angled. This will reduce one source of random error that contributes to a higher standard deviation and will increase the precision of the data.

The experiment can also be done with multiple sizes of agar cubes, to accurately measure the relationship between surface area to volume ratio and reaction time of the agar cubes. This will also increase the amount of data available and will allow for other statistical tests to be done, such as t-test.


Uses of Nitrate Reduction Tests

    .
  1. Identifying species of Neisseria and separating them from Moraxella et Kingella species. The nitrate reduction test is a critical test for differentiating between N. gonorrhoeaeet K. denitrificans, particularly when strains of K. denitrificans appear to be gram-negative diplococci in stained smears.
  2. Facilitating species identification of Corynebacterium.

In 1871, the German chemist Adolf von Baeyer discovered phenolphthalein by fusing phenol and phthalic anhydride in the presence of sulfuric acid or zinc chloride, the manufacture process still used today.

In the chemistry laboratory, phenolphthalein is mostly used in acid-base titrations. A solution of known concentration is carefully added into one of unknown concentration. The phenolphthalein indicator is added into the unknown concentration. When the solution turns from colorless to pink (or vice versa), the titration or neutralization point has been reached, and the unknown concentration may be calculated.

In the past, phenolphthalein has been used as a laxative. It was a constituent of Ex-Lax for the over-the-counter relief of constipation. However, it was banned from use in the United States in 1999 after research showed it as a possible carcinogen (cancer-causing agent).


Voir la vidéo: Agressivité: avantages et inconvénients.. (Mai 2022).